icon/dark/fileicon/dark/foldericon/dark/folde-openicon/dark/hashtagicon/dark/line-graphicon/dark/listicon/dark/localicon/dark/lock

Depuis quelques années, les experts SEO nous parlent de mobile first, de responsive web design, de marketing mobile, mais en pratique, beaucoup de sites n’y sont pas encore passés et les raisons sont diverses : économique, technique ou simplement par manque de volonté.

Le problème, c’est que le référencement est très important pour un site et l’index de Google est dorénavant mobile-first. Faut-il passer au responsive web design, faut-il un site mobile, une app? À chaque site, sa solution, c’est probablement ce que les experts oublient souvent.

Prenons en compte les 4 principales formes mobiles. L’application mobile, le site responsive, le site mobile et les articles instantanés.

1. Faut-il développer une application mobile?

L’application mobile est généralement plus coûteuse puisqu’il faut la développer à la fois pour les Iphones et à la fois pour Android par des développeurs qui seront également plus chers, mais elle est également difficile à référencer.

Dans le cas d’un média social ou d’un outil, l’application peut être le meilleur choix en offrant une meilleure expérience utilisateur. Cependant si vous avez une application pour Android, elle peut être référencée dans les résultats de recherche.

Pour la majorité des sites, l’application doit venir en dernier lieu, lorsqu’un site est parfaitement référencé, mobile et qu’il a trouvé son public. Dans ce cas, il vaut la peine de développer une application qui permettra, par exemple, d’envoyer des alertes en « push » directement sur le mobile de vos abonnés et lire le contenu offline. Il existe de plus en plus de solutions telles que Ionic qui permettent de partager un maximum de ressources entre les apps iOS, Android ou même le site internet. Ce qui peut représenter une vraie économie.

2. Un site responsive ou le site mobile ?

Un site doit idéalement être le même quelque soit l’écran, il est donc préférable de choisir le responsive web design. Et pourtant, dans certains cas, le choix d’un site distinct, à condition que toutes les règles de redirections et de référencement soient maintenues, peut être plus pertinent.
La raison principale qui forcerait à la création d’un site dédié au mobile est l’obligation de penser le responsive web design en « mobile first ». Cette notion est souvent très mal comprise par le client, la hiérarchie, le responsable marketing, le designer et même le développeur.

En pratique, votre site doit être pensé pour le mobile, donc très léger, et s’adapter progressivement à la résolution de l’écran. Imaginez donc, qu’en tant que client, vous commandez un site et que le designer vous fournisse une maquette de site mobile… avec un logo à peine visible. Ce n’est pas ce que vous attendez dans le milieu professionnel, alors même que vos clients, eux, seront peut-être plus nombreux sur mobile que sur PC.

site responsive et site mobile

Il est donc important de se faire conseiller par des experts lors de la mise en place d’une stratégie mobile, car chaque cas est diffèrent. Par exemple, lorsque j’ai créé la page d’accueil du site Glose Media, j’ai pensé la maquette avec une double perception. Je savais que chaque élément aurait une position différente sur mobile et sur l’ordinateur, mais je ne voulais pas de contraintes mobiles, au contraire, je voulais que la page apparaisse mieux sur les grands écrans, avec une grande vidéo et de l’animation pour créer un effet « wow ». Ce que veut finalement la majorité des clients. J’ai donc créé une page « Desktop First » qui s’adapterait progressivement au mobile avec la vidéo qui serait remplacée par une animation GIF.

Évidemment, la page reste un peu lourde pour Google sur mobile, par contre, l’internaute a droit à une animation de chargement qui diminue fortement la sensation de lenteur. N’oubliez pas que l’on fait les sites pour les internautes avant de les faire pour Google.

mobile versus desktop

Par contre, pour le blog du site, j’ai pensé les choses très différemment. J’ai préféré réaliser un template différent, plus léger avec du vrai « mobile first », car les articles, eux, ont vocation à être référencés dans l’index de Google et sur les médias sociaux. Ils seront également lus plus régulièrement sur mobile.
On arrive donc à une stratégie mobile/desktop qui prend en compte les spécificités de chaque page.

essai gratuit Woorank

3. Les articles instantanés

Dernière tendance en matière de mobilité, ce sont des articles absorbés par Google, Facebook ou Apple. Google vous propose de lui fournir les pages statiques du site au format AMP HTML. Elles seront ensuite stockées dans le Google AMP Cache dans un format optimisé pour un chargement ultra rapide sur mobile. En termes de référencement, Google AMP pourrait améliorer sensiblement le positionnement des articles d’un site. En fait, la logique de Google est d’afficher un carrousel d’articles AMP en première position lorsque le résultat le permet.

articles instantanés

Avec une logique plus ou moins similaire, les Instant Articles de Facebook permettent l’import de ses articles sur le réseau social. Sur l’application mobile, le résultat est assez impressionnant et Facebook se sert de cette technologie pour améliorer, notamment, la sélection d’articles relatifs.

Si on considère que l’essentiel est de permettre à l’internaute d’obtenir la meilleure expérience, il est clair que ce sont des technologies intéressantes pour la presse en ligne, mais la perte de contrôle sur son média peut également faire peur.

Comme les plugins Google AMP et Instant Articles sont disponibles pour la majorité des CMS connus, beaucoup de sites vont s’adapter en acceptant de perdre leur identité visuelle. C’est dommage, votre site est la vitrine de votre entreprise.

Dans ce cas, je pense qu’il vaut mieux ne pas se précipiter, ces formats sont alternatifs et ne doivent pas remplacer votre site.

4. Votre business est-il mobile?

Après avoir parlé de la forme que doit prendre un site sur mobile, il vient ensuite la question du modèle économique. Si votre site est une boutique ou la vitrine de votre entreprise, la question ne se pose pas vraiment. S’il s’agit par contre d’un site d’actualité, un forum ou un blog, la publicité est probablement votre premier modèle.

De façon générale, la publicité ne doit pas être intrusive, mais c’est doublement vrai sur mobile. On ne compte pas le nombre de fois où vous arrivez sur un site qui affiche une page que vous n’arrivez pas à fermer. En effet, les sites mobiles qui affichent des interstitiels et des pop-ups publicitaires avant de proposer leur contenu éditorial vont être pénalisés par Google : « Les pages affichant des interstitiels intrusifs offrent une expérience utilisateur moins bonne que celles dont le contenu est immédiatement accessible. Cela peut poser problème sur les appareils mobiles, dont les écrans sont souvent plus petits. Afin d'améliorer la recherche pour mobile, à compter du 10 janvier 2017, les pages au contenu difficilement accessible depuis les résultats de recherche pour mobile pourront être moins bien classées.»

En revanche, plusieurs techniques d’interstitiels ne seront pas affectées par le nouvel indicateur telles que:

  • Les boîtes de dialogue de connexion sur les sites dont le contenu n'est pas indexable publiquement

  • Les interstitiels qui répondent à une obligation légale

  • Les bannières de taille raisonnable et qu'on peut facilement fermer.

exemples interstitiels non intrusifs

Le mobile offre malgré tout de belles opportunités. Si votre business est local, il faut penser à l’importance de Google My Business dans la recherche, car la géolocalisation est utilisée pour suggérer des entreprises à proximité. Il est d’autant plus important dans ce cas d’avoir un site qui se charge rapidement même avec une mauvaise connexion 4G.

Comme pour la vente d’un produit, l’essentiel en stratégie mobile est de connaître son client, ses visiteurs. À chaque site sa stratégie et les outils de mesures d’audience vous permettent de connaître les habitudes et de vous y adapter. Pensez également aux tablettes, souvent oubliées, qui doivent également offrir une bonne expérience.

En conclusion

Commencez par penser « mobile » avant de penser « ordinateur ». En 2017, ce sera essentiel. Si votre site contient un espace blog, c’est cette partie qu’il faut le plus optimiser pour le mobile. Google privilégie les pages rapides sur mobile donc, si vous écrivez plusieurs articles par semaine, prévoyez également un budget pour les articles instantanés.

Si votre site est avant tout une vitrine d’entreprise, vous voudrez certainement que votre site soit visuel et représentatif de votre entreprise et vos produits. Il faudrait donc faire des compromis, car Google n’aime pas les grands visuels et les vidéos parce que ça ralenti votre site, vous si. Les internautes n’aiment pas les publicités intrusives alors que c’est peut-être votre modèle économique.

L’essentiel, c’est que votre site soit mobile, rapide, qu’il corresponde à vos attentes en matière de visuel tout en offrant un vrai confort d’utilisation à l’internaute. Less is more !

essai gratuit Woorank